Views
4 months ago

Land Rover Magazine #40

  • Text
  • Lorsque
  • Passage
  • Ainsi
  • Toujours
  • Faire
  • Toute
  • Monde
  • Nouveau
  • Defender
  • Rover
Dans ce numéro, le nouveau Defender est mis à l’épreuve par deux jeunes aventuriers préparant une expédition au pôle Sud. Nous célébrons également le cinquantenaire de Range Rover avec un périple à la découverte de Dubaï. Forts du passé, nous nous tournons vers l’avenir avec un groupe de visionnaires qui nous présentent certaines des technologies qui pourraient bien transformer notre futur à tous.

déprime”, explique

déprime”, explique Elizabeth Day. “Je me suis alors tournée vers des podcasts inspirants.” À cette époque, Elizabeth vivait à Los Angeles. J’étais à ses côtés. La journée, nous faisions en sorte d’être occupées et le soir venu, nous nous rendions à Hollywood Hills pour refaire le monde et tenter d’y comprendre quelque chose. “L’univers est un chaos effrayant, d’où cette peur terrible de l’échec”, ajoute-t-elle. “C’est la faille dans notre illusion de contrôle.” Elizabeth Day s’anime quand elle explique qu’il faut être réaliste dans la vie. Pour elle, on ne doit pas endosser la responsabilité de choses qui échappent à notre contrôle, comme cela arrive souvent dans une relation. Nous vivons tous des expériences qui se terminent plus ou moins mal, mais nous pouvons nous libérer en rompant avec nos propres exigences ou les attentes de la société. “À Los Angeles, je me suis entretenue avec des femmes aux profils très différents”, poursuit Elizabeth. “Beaucoup de femmes de mon âge ont fait le choix de ne pas avoir d’enfants. Le jugement de valeur est alors beaucoup plus rare, ce qui est très libérateur.” Après avoir redéfini ses propres attentes, Elizabeth Day a commencé à élaborer sa philosophie de l’échec, fondée sur la transformation. “Pour moi, il y a échec quand un plan ne se déroule pas comme prévu.” Et d’ajouter avec vivacité : “Mais cela implique de maîtriser un plan que vous avez vous-même élaboré ! Or, quand on creuse la question, on s’aperçoit que ce plan découle bien souvent d’un conditionnement social. Le mien était de me marier et d’avoir des enfants, dans la droite ligne des innombrables comédies romantiques des années 80. Il n’en a rien été, alors je me suis retrouvée devant une page blanche. C’était à la fois terrifiant et libérateur.” Le fait d’en parler et de s’ouvrir lui a permis de voir les choses sous un nouvel angle – et lui a donné l’idée de partager son expérience pour aider les autres. C’est alors qu’elle s’est dit : “Et si je faisais un podcast pour aborder les leçons que j’ai tirées d’expériences qui ont mal tourné ? Et si j’en parlais à un public plus large ?” À l’époque, j’étais d’accord sur le fait qu’un podcast était une bonne idée. Mais j’avoue avoir complètement sous-estimé le nombre de personnes qui seraient du même avis. “Sincèrement, le nombre d’auditeurs m’importait peu”, explique Elizabeth. “Le podcast a été téléchargé des milliers de fois en l’espace d’une journée ; j’étais complètement dépassée. À la fin de la saison, on avait atteint plusieurs dizaines de milliers de téléchargements et aujourd’hui, on a passé les cinq millions.” Je lui demande alors si elle a noté, chez ses invités, des différences d’approches sur l’échec entre les hommes et les femmes. “Lors de la première saison, tous les hommes que j’ai “L’échec, c’est la faille dans notre illusion de contrôle.” contactés, sauf un, m’ont répondu : ‘Je ne suis pas sûr d’être celui qu’il faut pour ce podcast, parce que je ne crois pas avoir connu d’échec’”, explique-t-elle. “Alors que toutes les femmes m’ont avoué avoir connu un nombre incalculable d’échecs ! Ce n’était pas de l’arrogance de la part des hommes – qui se sont, du reste, montrés sincères dans les interviews. Je crois qu’ils n’assimilaient pas ce qu’ils avaient vécu à des échecs, car ils avaient un point de vue plus optimiste sur la vie.” Maintenant que le podcast en est à la saison 7, les gens se montrent volontiers sous un jour plus vulnérable. L’invité qui a le plus bouleversé Elizabeth est Mohammad (dit “Mo”) Gawdat, ancien directeur commercial de Google X, qui a inventé un algorithme du bonheur. Elizabeth raconte : “Il m’a dit : ‘Vous existez indépendamment de votre anxiété. Le cerveau produit des pensées sous forme de matière organique de la même façon que le cœur fait circuler le sang dans le corps. Vous ne diriez jamais que c’est votre sang qui vous définit, non ? Alors, pourquoi croire que c’est votre mental qui vous définit ? Tout est une question de point de vue.’” Mo Gawdat a vécu une tragédie : son fils Ali est décédé à 21 ans au cours d’une banale intervention chirurgicale. Suite à ce traumatisme impensable, Mo se réveillait tous les matins en se disant : “Ali est mort.” Elizabeth poursuit : “Au bout d’un certain temps, il a décidé de se dire : ‘Il est mort, mais il a aussi vécu.’ On pouvait choisir de voir les choses de manière radicalement opposée.” Après le podcast, Elizabeth s’est produite sur scène et a publié un livre qu’elle a également appelé How To Fail, aujourd’hui devenu un best-seller. Notre auteure écrit actuellement un roman, ainsi qu’un nouvel ouvrage sur l’échec intitulé Failosophy (mot-valise composé des mots anglais “philosophie” et “échec”). “C’est un guide pratique qui aide à gérer l’échec selon mes ‘Principes d’échec’”, explique Elizabeth Day. “Il associe citations inspirantes et conseils pratiques.” Ses représentations sur scène ont été un temps fort de sa carrière. Chacune d’entre elles commençaient par un monologue de 20 minutes, sans notes. “J’avais un trac fou, mais je tenais à parler du fond du cœur, sans fioritures.” C’est cette façon de se livrer avec authenticité, sans craindre de montrer ses fragilités, qui lui a valu l’affection du public. Elle est prête à faire tomber les barrières et à reconnaître qu’il lui arrive de trébucher – une attitude rafraîchissante à une époque où l’on tombe trop souvent dans le piège consistant à renvoyer une image parfaite de notre vie. Or l’imperfection est inhérente à la vie. Elle fait même partie de l’aventure. 54

 

Land Rover Magazine

 

Land Rover Magazine vous propose des articles inspirants vous permettant de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Dans ce numéro, le nouveau Defender est mis à l’épreuve par deux jeunes aventuriers préparant une expédition au pôle Sud. Nous célébrons également le cinquantenaire de Range Rover avec un périple à la découverte de Dubaï. Forts du passé, nous nous tournons vers l’avenir avec un groupe de visionnaires qui nous présentent certaines des technologies qui pourraient bien transformer notre futur à tous.

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.