Views
11 months ago

Avril 2018

  • Text
  • Rover
  • Voiture
  • Premier
  • Nouveau
  • Monde
  • Jaguar
  • Directeur
  • Voitures
  • Luxe
La naissance du tout premier Land Rover | La contribution de Land Rover à l’exploration scientifique | Le rédacteur en chef de GQ, Dylan Jones, partage son point de vue sur le design avec Gerry McGovern | Le potentiel des véhicules électriques et connectés | À la conquête des 999 marches qui mènent à Heaven’s Gate, en Chine

LE RÈGNE DU DISCOVERY

LE RÈGNE DU DISCOVERY 1986 | Les premiers modèles en argile créés pour le « Project Jay ». | Conran Design conçoit un intérieur élégant. 1989 | Le 12 septembre : le Discovery trois portes est lancé à Francfort. | La version 200TDi pour la police remorque un train de 178 tonnes. « Le Land Rover Discovery a été lancé en un temps record. Ce fut un succès instantané, acclamé par les critiques et les experts du monde entier, conférant à Land Rover la part du lion qui lui avait été déniée auparavant ». JAMES TAYLOR, AUTEUR « LAND ROVER DISCOVERY » Au milieu des années 80, le Range Rover visait le haut du panier avec des versions cinq portes, sa transmission automatique et ses versions plus luxueuses comme le Vogue. Restait un espace inoccupé entre le Defender (plutôt utilitaire) et le Range Rover (nettement plus luxueux). Il manquait là un véhicule qui aurait toutes les capacités d’un tout-terrain, mais qui serait d’une maniabilité totale, tout en restant une excellente routière et pouvant accueillir sept passagers. Le développement de Land Rover en dépendait manifestement et cette offre devrait répondre non seulement aux besoins de ses clients, mais aussi à leurs désirs. Le plan « Project Jay », selon son nom de code original, fut lancé en 1986, avec l’élaboration des premiers modèles en argile. Pour limiter les coûts et gagner du temps, tout en se concentrant sur le raffinement escompté, la nouvelle voiture fut équipée de châssis Range Rover existants, avec un empattement de 250 cm. Ce qui n’empêche que le Project Jay serait d’une autre trempe. Une conception astucieuse le démarquerait des Range Rover de même taille, et le travail sur les lignes par le studio de design de Land Rover fut si réussi que certains éléments, tel sa façade arrière asymétrique, caractérisent encore cette toute dernière génération (la cinquième). UNE FORTE DEMANDE Le Discovery, aboutissement du Project Jay, a été dévoilé au salon de Francfort le 12 septembre 1989. Aucun doute qu’il s’agissait bel et bien d’un vrai Land Rover, comme le démontra publiquement un 4 cylindres 200TDI diesel de la police, tractant allègrement un train de 178 tonnes. L’année suivante, le Discovery fit ses premiers pas en Sibérie au cours du Camel Trophy, et devint le seul véhicule identifiable par sa seule couleur « Sandglow » (mot à mot : « lueur de sable »). Comme d’habitude, Land Rover avait sous-estimé la popularité du nouveau modèle, si bien qu’en 1993, une troisième ligne de fabrication fut mise en service à Solihull. L’année suivante vit le lancement du Discovery aux États-Unis avec un V8 essence. En 1998, pas moins de 328 621 exemplaires avaient trouvé preneur autour du monde. TECHNOLOGIE Neuf ans plus tard, Land Rover a de nouveau investi le salon de Francfort pour dévoiler la seconde génération de ce modèle. Même si les lignes restaient inchangées (c’eût été totalement inutile), le Discovery Series II partageait un seul panneau extérieur avec son prédécesseur, mais ajoutait toute une série d’aides électroniques à la conduite, en particulier son fameux système Active Cornering Enhancement (ACE) qui conférait à ce tout-terrain si massif la maniabilité d’une voiture normale. Ses capacités en tout-terrain avaient été enrichies, avec de nouvelles technologies dont le Hill Descent Control. Ces capacités furent mises en lumière avec les Discovery V8 pilotés par les concurrents dans le premier Land Rover G4 Challenge en 2003, dans lequel les ateliers mobiles étaient eux-mêmes… en Discovery. Les Series II séduisirent la presse et répondirent aux attentes des armées de fans, toujours plus enthousiastes. Des photos clandestines du Discovery de INTÉRIEUR ÉLÉGANT Dès le départ, Land Rover était décidé à conférer au Discovery une forte identité, très différente du Range Rover auquel il était pourtant affilié. C’est ainsi que le groupe Conran, sous la houlette de Sir Terence Conran – le gourou du design britannique – fut appelé à la rescousse dans le but de produire un habitacle pareil à nul autre. Le résultat dépassa toutes les espérances, avec des tas d’idées nouvelles comme un sac amovible plutôt qu’un espace de rangement central, ou d’autres qui ne furent pas retenues, comme un support de lunettes de soleil sur le volant. La couleur Sonar Blue, jugée un peu criante à l’époque, lui valut ultérieurement un trophée au British Design Award. Pour le distinguer de son cousin plus sophistiqué, le Discovery a initialement été produit en version 3 portes (la version 5 portes arrivant l’année suivante). Des graphismes ornaient ses flancs et ses roues étaient en acier embouti, ce qui n’aurait certes pas convenu au Range Rover. Celles-ci furent ensuite remplacées par des roues en alliage. PHOTOGRAPHIES : POPPERTOTO/GETTY IMAGES (1) * Photos prises lors d’un événement ou d’une compétition, pendant lequel le passage de véhicules sur des lieux ou voies non-ouverts au public a fait l’objet d’une autorisation spécifique. 52

RIGHT XXXXXX 1990 | Lancement de la version cinq portes. | Le 200TDi trois portes se joint au Camel Trophy en Sibérie. | Le Discovery « flottant » construit pour la semaine Cowes Week. 1997 | Une suspension pneumatique avec correction d’assiette automatique équipe le Discovery 2. 01 01 Dévoilé au salon de Francfort en 1989, le Discovery 1 (ci-dessus) a précédé son successeur le Discovery 2 (ci-dessous) en automne 1998 02 En tractant un train, le Discovery a montré ses muscles et est rapidement devenu un véhicule de remorquage populaire 03 Sir Ranulph Fiennes au volant d’un Discovery en 1991, au cours de son expédition à la recherche de la légendaire cité perdue d’Ubar 02 03 * PHOTOGRAPHY: XXXXXXXXX XXXXXXX XXXXXXXXX 03 53

 

Land Rover

Onelife Magazine

 

Le Magazine Onelife vous propose des articles inspirants qui vous permettent de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Land Rover a toujours symbolisé la liberté d’aller où vous voulez, faire ce que vous voulez. Le dernier numéro de ONELIFE met cette philosophie à l’honneur et vous emmène dans des aventures passionnantes aux quatre coins du globe : d’une petite ville indienne où règnent encore les Land Rover Series I et II, jusqu’aux plaines Irlandaises où Monty Halls profite de son Discovery en famille.

La bibliothèque

Octobre 2018
Avril 2018
Novembre 2017
Avril 2017
Octobre 2016

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.