Views
10 months ago

Octobre 2018

  • Text
  • Rover
  • Voiture
  • Monde
  • Defender
  • Toute
  • Lorsque
  • Moteur
  • Cours
  • Pendant
  • Volant
Partagez la passion de Land Rover avec les habitants d’une petite ville indienne | Faite l’expérience de la conduite sur glace en Range Rover Velar | Découvrez Donegal avec Monty Halls et sa famille | Retrouvez votre âme d’enfant lors du Above and Beyond Tour | Découvrez comment le Range Rover PHEV a impressionné Jimmy Chin | Partez à la rencontre du Defender le plus puissant : le Classic Works V8 Special

UN DISCOVERY BIEN UTILE

UN DISCOVERY BIEN UTILE cheval nommé Jack, un animal si inoffensif qu’il ne manifestait son exaspération, au vu de mon inexpérience, que par un roulement d’yeux ou un ébrouement dédaigneux. Au cours des jours suivants, nous avons parcouru le comté, visitant au passage le Folk Village de Glencolmcille pour comprendre qu’ici, tout n’a pas toujours été rose : assurément, l’endroit a toujours été superbe, mais les conditions de vie souvent peu enviables. Ce qui peut expliquer la chaleur des habitants de Donegal, qui restent très soudés, et qui s’intéressent vraiment à leurs visiteurs, leur posant des tas de questions sur leur vie, leurs voyages, leurs plans. C’est le chemin vers Port qui a été le plus impressionnant. Ce site est situé à la fin d’une piste caillouteuse qui elle-même est la continuation d’une route étroite qui serpente sur des kilomètres de tourbières enfumées. C’est au bout que nous avons trouvé le Port Cottage, un bâtiment restauré dans un hameau abandonné qui rappelle les westerns. Le cottage était plutôt rustique, mais l’intérieur valait la chandelle. Un feu de tourbe crépitait dans le coin d’une pièce pleine d’atmosphère équipée d’une petite cuisine. La pièce était jonchée de débris marins. Les flammes se reflétaient dans des boules de verres vert émeraude, les rayons s’éparpillant dans le varech séché suspendu au plafond. C’est ici qu’Isla, accompagnée par Ian Millar, un alpiniste renommé, est devenue la plus jeune personne ayant jamais gravi l’éperon marin surplombant la baie, agitant frénétiquement ses bras pour marquer son exploit à 50 mètres au-dessus des flots, saluée triomphalement par les mouettes virevoltant au-dessus des embruns. Mais ce n’était pas tout ! J’avais remisé le bateau pendant ces quelques jours, et je venais de le reprendre pour emmener ma petite famille à un endroit qui m’est très cher : Malin Head. C’est l’endroit chéri des amoureux de la mer et de la vie sauvage. Et c’est ici, bien sûr, que des bans de requins-pélerins m’avaient tétanisé à l’époque. Mettre le bateau à l’eau était l’occasion idéale de tester l’assistance au remorquage, un génial petit cadran dans la console centrale qui pilote la remorque dans les rampes les plus étroites. Ce qui ne favorise pas la vanité que le loup de mer ressent après une manœuvre réussie, puisque c’est la technologie qu’il faut admirer. Mais cela, personne ne le soupçonne et c’est avec un sourire entendu que j’ai répondu au regard ébloui d’un passant. Nous avons passé la journée en mer, atteignant même l’île de Inishtrahull – la dernière terre contemplée par les migrants irlandais, celle qui a tiré plus de larmes que n’importe quel autre endroit dans le pays. C’est en revenant au port que nous avons fait nos adieux à Donegal. Un bateau local nous a contactés par radio pour nous indiquer la présence de dauphins jouant sous les falaises étincelantes nous faisant face. J’ai immédiatement viré dans cette direction, sentant que, décidément, j’avais rendez-vous avec la féérie de ce spectacle. Nous étions venus à Donegal pour montrer à nos filles l’endroit que nous considérions comme le plus beau en Europe, voire au monde, et, en atteignant Malin Head, la colonie se lança à notre rencontre. En quelques secondes, notre bateau était escorté de silhouettes élancées, jouant avec les vagues et crevant la surface dans notre sillage, le tout dans un concert de cris admiratifs d’Isla et de Molly. Ce bouquet final couronna notre semaine dans cet endroit très spécial, aux confins du continent, et notre voyage « découverte » sur routes, sur pistes et sur mer. RETROUVEZ LA VIDÉO pour revivre les aventures tout-terrain de la famille Halls dans leur Discovery, au cœur du Donegal, cette région magique. Allez sur youtube.com/landrover Avec l’assistance au remorquage, manœuvrer le bateau de Monty est un jeu d’enfants. En mer, un spectacle incroyable s’offre à la famille Halls : une colonie de dauphins enjoués. 58

RIGHT XXXXXX « DANS NOTRE SILLAGE, LES DAUPHINS JOUENT AVEC LES VAGUES ET CRÈVENT LA SURFACE » 59

 

Land Rover

Onelife Magazine

 

Le Magazine Onelife vous propose des articles inspirants qui vous permettent de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Les véhicules Land Rover franchissent sans cesse de nouveaux horizons afin de vous permettre de profiter au maximum du monde qui vous entoure. Le dernier numéro de Onelife vous offre cette philosophie chez vous, avec des témoignages poignants et de fascinantes photographies. Découvrez ces histoires passionnantes venues du monde entier, des éco-innovateurs en Chine aux tests de conduite en Grèce en passant par l'architecture moderniste en Allemagne.

La bibliothèque

Mai 2019
Octobre 2018
Avril 2018
Novembre 2017
Avril 2017
Octobre 2016

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.