Views
11 months ago

Octobre 2016

  • Text
  • Rover
  • Nouveau
  • Coupe
  • Monde
  • Copenhague
  • Voiture
  • Vers
  • Nouvelle
  • Ainslie
  • Toujours
À la découverte du nouveau Discovery | Portrait de Ben Ainslie, une légende de la voile | Regard sur le futur de la mobilité et du transport | Copenhague est-elle la ville la plus “cool” au monde ?

L E S U R V O L D E S E

L E S U R V O L D E S E M B R U N S Ébouriffante, la technique utilisée par BAR (Ben Ainslie Racing) pour la Coupe de l’America! En voici les derniers échos. TEXTE M I K E Y H A R V E Y ILLUSTRATION A L E X P A N G Au cours de la prochaine Coupe de l’America aux Bermudes, le voilier que pilotera Sir Ben Ainslie sera l’un des plus véloces jamais construits. Cet engin est le fruit d’une étroite collaboration avec Land Rover, partenaire titre et exclusif en matière d’innovation du défi Land Rover BAR. Des ingénieurs, des techniciens, des aérodynamiciens et même des experts en intelligence artificielle, tous des salariés de Land Rover, ont travaillé d’arrache-pied pendant un an sur la base de Portsmouth, au sud de l’Angleterre, totalement dédiée au projet. De concert avec les designers que Land Rover a détachés, ils ont élaboré le projet R1, ce voilier de course révélé en 2017. Sa technologie reste largement secrète, mais l’équipe a accepté de divulguer quelques avancées aérodynamiques et hydrodynamiques qui devraient lui permettre de tripler sa vitesse relative au vent. Jetons un coup d’œil derrière le hangar dédié à ce fameux Land Rover BAR. 01 LE FOC Le foc est pratiquement le seul élément que reconnaîtront les marins (mis à part, par-ci par-là, quelques drisses et écoutes). Ce foc (36 m2) est très modeste par rapport à l’aile (106 m2), mais il répond aux règles finales imposées par la Coupe de l’América 2017. Les voiliers devront concourir sans deuxième voile sous le vent, surnommées « code zéro », celles sur lesquelles les équipages s’esquintent pour prendre des ris ou pour affaler en fonction des vents. Léger et incroyablement robuste, le foc est essentiellement composé de fibres de carbone imprégnées. 02 L’AILE RIGIDE Les ailes rigides géantes sont l’apanage des voiliers de la classe Coupe America. Elles sont composées d’un squelette vertical en carbone pur et de nervures légères faites d’un composite de fibres de carbone ; la surface de l’aile est faite de Clysar, ce film rétractable en plastique qui recouvre les paquets de fruits dans les supermarchés. Les aérodynamiciens les plus pointus de Land Rover ont collaboré étroitement avec l’équipe BAR pour analyser les turbulences, le but étant d’optimiser la puissance de propulsion du vent. 32

03 LES FLOTTEURS Les équipages de la Coupe de l’America se réfèrent à trois options de navigation : « H2 » : les deux flotteurs dans l’eau ; « H1 » : le voilier plane sur un flotteur ; « HZero », là où le skipper fait ce qu’il entend, sachant que lorsque les deux flotteurs sont émergées, la résistance à l’avancement est minime. Les six équipes perfectionnent fébrilement toutes leurs techniques en vue de rester en mode zéro sous toutes les allures (près, bon plein, travers, grand largue ou vent arrière), mais aussi pendant les manœuvres d’empannage ou de changements de bord. Certains disent même que les flotteurs sont en réalité de simples « systèmes de transmission vers les foils ». Le voilier qui navigue le plus longtemps sur ses foils et donc qui plane sur les flots a toutes les chances de l’emporter. 06 LES FOILS Sur un dinghy, la dérive empêche l’embarcation de dévier sous l’effet des vents latéraux. Les foils des voiliers de la Coupe de l’America sont inspirés de ces dérives, mais ils sont renversés et forment un angle de 90 degrés et disposent d’un embout hydrodynamique (grosso modo de la taille d’une planche à repasser) dont la section est celle d’un foil (comme une aile). 04 L’ARRIMAGE Les flotteurs et les éléments qui les arriment, tout comme le trampoline qui permet à l’équipage de se déplacer, forment la « plate-forme », qui est bien plus qu’une simple fondation permettant de supporter l’aile et les foils. Les constituants sont profilés pour apporter une portance supplémentaire, fournissant aussi le « righting moment », c’est-à-dire la force qui va empêcher la culbute du catamaran du fait de la poussée de l’aile. Maintenir le bateau à plat au moyen du foil au vent est interdit. Certains les nomment « daggerfoils ». Quel que soit le nom, ces innovations ont profondément modifié la nature du sport, allant jusqu’à tripler la vitesse des voiliers. La densité de l’eau est telle (786 fois supérieure à celle de l’air), que ces petits foils peuvent soulever hors de l’eau l’ensemble du voilier et son équipage, c’est-à-dire le poids d’un Range Rover ! 05 LA BARRE Sir Ben Ainslie dirigera le Land Rover BAR avec une roue, et non avec une barre comme celle qu’il utilise dans les World Series. Il y a une roue de chaque côté, juste derrière les winchs utilisés par l’équipage pour insuffler la pression hydraulique dans les systèmes de contrôle. Ce sont ces systèmes qui permettent aussi les réglages des foils. Ben Ainslie peut ainsi contrôler la gîte et l’ « altitude » de l’engin. Certains skippers vont même jusqu’à affirmer que stabiliser un voilier dans ces conditions s’apparente carrément à une technique d’hélicoptère. 07 LES GOUVERNAILS Les safrans qui jaillissent de la poupe des deux flotteurs des catamarans disposent de deux petits foils qui contribuent aussi à la portance et qui assurent la stabilité de la plate-forme. Sir Ben Ainslie, à partir de ses timons, contrôle l’angle d’attaque des foils en même temps que celui les grands foils. 33

 

Land Rover

Onelife Magazine

 

Le Magazine Onelife vous propose des articles inspirants qui vous permettent de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Land Rover a toujours symbolisé la liberté d’aller où vous voulez, faire ce que vous voulez. Le dernier numéro de ONELIFE met cette philosophie à l’honneur et vous emmène dans des aventures passionnantes aux quatre coins du globe : d’une petite ville indienne où règnent encore les Land Rover Series I et II, jusqu’aux plaines Irlandaises où Monty Halls profite de son Discovery en famille.

La bibliothèque

Octobre 2018
Avril 2018
Novembre 2017
Avril 2017
Octobre 2016

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.