Views
4 months ago

Land Rover Magazine #40

  • Text
  • Lorsque
  • Passage
  • Ainsi
  • Toujours
  • Faire
  • Toute
  • Monde
  • Nouveau
  • Defender
  • Rover
Dans ce numéro, le nouveau Defender est mis à l’épreuve par deux jeunes aventuriers préparant une expédition au pôle Sud. Nous célébrons également le cinquantenaire de Range Rover avec un périple à la découverte de Dubaï. Forts du passé, nous nous tournons vers l’avenir avec un groupe de visionnaires qui nous présentent certaines des technologies qui pourraient bien transformer notre futur à tous.

I l est 7 h 30, mais

I l est 7 h 30, mais ici, dans les Pyrénées andorranes, la nuit règne encore. Les conifères qui recouvrent les versants inférieurs reflètent la lumière de la pleine lune. Lorsque le soleil affleure les sommets, le Land Rover Defender roule à bonne allure en direction de notre camp de base, à quelque 500 mètres au-dessus de la ville de Canillo. Au volant du Defender, l’exploratrice britannique Phoebe Smith manœuvre pour gravir le flanc de la montagne, tandis que son compère, Dwayne Fields, joue au DJ sur le siège passager. “Mettons un peu de rythme !”, lance-t-il en montant le son. Phoebe arbore un large sourire, puis met le pied au plancher en voyant la ligne droite qui se profile, tout en le taquinant sur ses goûts musicaux. Le tandem a jeté son dévolu sur ce minuscule micro- État européen pour s’entraîner en vue d’une grande expédition prévue pour novembre 2022 : un trek de pas moins de 1 350 kilomètres au départ de l’île Berkner, en Antarctique, destination le pôle Sud. Pour l’heure, nos aventuriers reviennent tout juste d’un trek de 40 jours entre l’extrême nord de l’Écosse et le sud de l’Angleterre, ce qui explique l’ambiance survoltée et bon enfant entre les deux comparses. Phoebe et Dwayne se sont rencontrés en 2017 à la cérémonie de remise des prix du duc d’Édimbourg au Palais de Buckingham. Les expériences similaires qu’ils ont vécues durant leurs périples, et plus particulièrement les discriminations racistes et sexistes qu’ils ont subies, les ont immédiatement rapprochés. Ensemble, ils ont créé la WeTwo Foundation, dont l’objectif est de changer la vision de l’aventure, de rendre les grands espaces plus accessibles et de faire découvrir aux jeunes défavorisés le mode de vie qui les a tous deux transformés. Mais d’abord, il y a cette montagne andorrane à conquérir. D’un Fuji White éclatant, le Defender modèle 110 X fend la neige pour gagner le sentier de départ de l’un des sommets les plus élevés du pays, le pic de Casamanya. Une fois là-haut, Dwayne et Phoebe continueront à pied et camperont près du sommet, à 2 740 mètres au-dessus du niveau de la mer. De quoi s’aguerrir, en camping sauvage sous des températures glaciales, avant leur expédition en Antarctique. C’est dès son plus jeune âge, en Jamaïque, que Dwayne a développé le goût des grands espaces. Mais son déménagement à Londres a freiné ses ardeurs. “J’ai eu du mal à me faire des amis lorsque j’ai déménagé”, se souvient-il. “Alors un jour, j’ai ramassé plein d’insectes dans la cour de l’école pour les montrer à mes camarades, leur apprendre ce que je savais et les impressionner. Comme vous pouvez l’imaginer, ça a eu l’effet inverse : tous sont partis en courant, terrifiés. Je ne me suis jamais senti aussi seul de toute ma vie. C’est à ce moment-là que j’ai compris que le monde où je vivais désormais n’avait rien à voir avec celui d’avant.” Pour s’intégrer, Dwayne a cessé de prendre des initiatives et a tout fait pour être comme les autres enfants. Adolescent, il a basculé dans le milieu des gangs de rue, a survécu à une attaque au couteau et s’est fait tirer dessus deux fois, à bout portant. À chaque fois, l’arme s’est enrayée. Il a alors décidé de faire le point sur son but dans la vie. Ses souvenirs les plus heureux remontaient à l’époque où il vivait en Jamaïque. Il passait son temps à grimper aux arbres et à dénicher de quoi manger pour le soir, qu’il grillerait au feu de bois. La liberté en pleine nature… Depuis ce jour, Dwayne s’est donné pour mission Les séquences tout-terrain ont fait l’objet d’autorisations préalables de placer la nature au centre de sa vie ! Par ailleurs, un drame personnel a également joué un rôle dans cette prise de conscience : “Un de mes amis a été tué en 2007 et j’ai voulu faire en sorte que les gens de mon entourage se demandent à quoi leur vie pourrait ressembler s’ils s’autorisaient à dépasser les frontières dictées par leur code postal.” Âgé d’une vingtaine d’années, Dwayne a consacré toute son énergie à lever des fonds pour financer un voyage en Arctique, devenant ainsi le premier Britannique noir à marcher pendant près de 650 kilomètres jusqu’au pôle Nord magnétique. Aujourd’hui, il est membre de la Royal Geographic Society et accomplit exploit sur exploit, notamment le tour de la Jamaïque en kayak ou encore l’ascension du Ben Nevis avec des enfants de quartiers défavorisés. Phoebe, journaliste spécialisée dans les voyages et ancienne rédactrice en chef du magazine Wanderlust, contribue aujourd’hui aux plus grands journaux britanniques. Au cours de son adolescence, elle n’avait jamais vraiment entendu parler de femmes aventurières. Jusqu’à ce qu’en Australie, une amie attise son intérêt en la persuadant de passer la nuit dans un “swagbag” (sac de couchage des vachers locaux) dans l’outback. “J’étais terrifiée, se souvient-elle. Je n’avais jamais eu envie de camper. Avant de me coucher, on a dressé la liste de toutes les choses qui pourraient nous tuer. Je me suis dit que j’allais détester cette expérience !” Naturellement, il n’en fut rien. Depuis, elle a été la première à dormir sur les sites les plus extrêmes de Grande-Bretagne. Elle a passé la nuit sur les plus hauts sommets du Pays de Galles, d’Angleterre et d’Écosse et a publié dix livres, dont les best-sellers Extreme Sleeps: Adventures of a Wild Camper et Wilderness Weekends: Wild Adventures in Britain’s Rugged Corners. Le nombre de femmes poursuivant une carrière d’aventurière a certainement augmenté depuis son enfance, mais un grand déséquilibre persiste encore entre les sexes. Cap sur le camp. Alors que le Defender négocie avec brio les étroits virages, Dwayne et Phoebe exposent la finalité leur expédition au pôle Sud prévue en 2021 : emmener de jeunes Britanniques défavorisés en Antarctique à bord d’un navire d’expédition. “Les enfants à qui nous nous adressons viennent de milieux où on leur a dit qu’ils ne pourraient jamais tenter une telle aventure ; parfois, cette éventualité ne leur a même pas effleuré l’esprit”, déclare Phoebe. “On veut qu’ils découvrent l’Antarctique et qu’ils tombent sous son charme. Mais on veut aussi qu’ils mesurent les défis auxquels la planète est confrontée et qu’ils ouvrent les yeux sur des possibilités de carrière qu’ils n’auraient sans doute jamais imaginées. Nous adorons tous les deux la faune et la flore, et le changement climatique nous inquiète. Car on ne peut pas vivre sans la nature. C’est pourquoi l’Antarctique compte beaucoup à nos yeux. Notre expédition a pour Briser la glace La neige épaisse et le froid mordant n’arrêtent pas nos aventuriers 31

 

Land Rover Magazine

 

Land Rover Magazine vous propose des articles inspirants vous permettant de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Dans ce numéro, le nouveau Defender est mis à l’épreuve par deux jeunes aventuriers préparant une expédition au pôle Sud. Nous célébrons également le cinquantenaire de Range Rover avec un périple à la découverte de Dubaï. Forts du passé, nous nous tournons vers l’avenir avec un groupe de visionnaires qui nous présentent certaines des technologies qui pourraient bien transformer notre futur à tous.

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.