Views
8 months ago

Avril 2018

  • Text
  • Rover
  • Voiture
  • Premier
  • Nouveau
  • Monde
  • Jaguar
  • Directeur
  • Voitures
  • Luxe
La naissance du tout premier Land Rover | La contribution de Land Rover à l’exploration scientifique | Le rédacteur en chef de GQ, Dylan Jones, partage son point de vue sur le design avec Gerry McGovern | Le potentiel des véhicules électriques et connectés | À la conquête des 999 marches qui mènent à Heaven’s Gate, en Chine

UN MONDE D’AVENTURES *

UN MONDE D’AVENTURES * * * * « POUR MOI, IL S’AGISSAIT DU VÉHICULE LE PLUS FANTASTIQUE ». GAVIN THOMPSON Eastnor Castle à Ledbury, Royaume-Uni Fin décembre 2017, un Range Rover de 1971 retrouve son premier pilote. Mais ce Range Rover n’est pas tout à fait ordinaire et Gavin Thompson, son pilote, non plus … Entre 1971 et 1972, le VXC 765K a fait partie de l’expédition British Trans-Americas Expedition et fut le premier des deux véhicules ayant jamais accompli les 30 000 km de la Pan-American Highway, y compris le franchissement de la redoutable barrière de Darien. Regard d’acier et allure élancée, Gavin Thompson, à la fois malicieux et bien dans ses bottes, faisait partie de l’intrépide équipage. En 1968, Gavin Thompson servait en Allemagne dans l’armée britannique. Connu sous le sobriquet de « Wheels » car il avait appris à conduire dès l’âge de 4 ans, il avait été affecté à la gestion du transport terrestre de son régiment. Ce fut le début d’une longue collaboration avec Land Rover, le véhicule qui avait été affecté à sa section. Grâce à la combinaison de ses talents de pilote, de sa connaissance du nouveau Land Rover et de son sens des relations, il gagna son laissez-passer pour le rallye Londres-Sydney en 1968. Malgré la désactivation de la traction intégrale (ce qui a été reconnu un procédé peu cavalier), le Land Rover, dans les mains de Gavin, s’en est tiré honorablement. Un peu plus tard, l’été 1970 vit l’arrivée du nouveau Range Rover, unanimement salué. Paraphrasant la pièce de Thomas Moore A Man For All Seasons, le slogan « A car for all Reasons » propulsa le Range Rover sur le devant de la scène et emporta dans son sillage un Gavin Thompson enthousiaste : « Pour moi, il s’agissait du véhicule le plus fantastique ». Sa notoriété aidant, Gavin fut contacté par le major John Blashford-Snell, chargé du British Trans-Americas Ci-dessus : les deux Range Rover ont démontré de manière éblouissante leurs capacités au cours de ce parcours de 30 000 km, dont la barrière de Darien ne fut certes pas la moindre épreuve. À droite : 45 années plus tard, Gavin Thompson est chez lui, de nouveau au volant du VXC 765K au Eastnor Castle, exactement là où les prototypes des Land Rover avaient été testés à la fin des années 60. Expedition Committee, pour monter une expédition qui rejoindrait le Cap Horn depuis l’Alaska. Petit hic : la barrière de Darien entre le Panama et la Colombie. Surnommée localement « El Tapón » (le butoir), la barrière de Darien est un passage quasi impénétrable de 160 km recouvert d’une forêt primaire et regorgeant d’animaux sauvages. Pas de routes ni de pistes, pas de ponts, juste une nature infranchissable. Théoriquement, seul un Range Rover pouvait affronter l’obstacle. Ce qui, heureusement, fut le cas. S’adressant à Lord Stokes (le président de British Leyland à l’époque), Gavin expliqua pourquoi il exigeait des Range Rover pour cette expédition : « Un puissant V8 à essence, une suspension renforcée, un confort inégalé et une nervosité à toute épreuve ». Aucun test au monde ne pouvait se mesurer à cette épreuve qui illustrerait, sans contestation aucune, les capacités du véhicule. Pour l’expédition, deux Range Rover furent équipés d’œillets de remorquage renforcés. Un treuil de cabestan fut ajouté à chacun des véhicules. Pour augmenter l’espace de chargement, la banquette arrière fut réduite à une place. Issu de la cavalerie, Gavin avait demandé que les véhicules soient repeints aux couleurs bleu et blanc de son régiment. En décembre 1971, les deux voitures furent expédiées par les airs vers Anchorage, d’où l’expédition a démarré. Sur les routes d'Alaska, les voitures ont aisément dévoré 800 km par jour, jusqu’à un « contact physique » malencontreux avec un camion en panne sur la route gelée. Pas de blessés, fort heureusement, mais la voiture a dû être remorquée jusqu’à Vancouver pour être remise en état. Dès la mi-janvier 1972, Panamá était en vue, une belle avancée. Gavin, flegmatique, se contentait de déclarer : « Jusque-là, tout va bien ! » PHOTOGRAPHIES : BRITISH MOTOR MUSEUM HERITAGE TRUST (4) * Photos prises lors d’un événement ou d’une compétition, pendant lequel le passage de véhicules sur des lieux ou voies non-ouverts au public a fait l’objet d’une autorisation spécifique. 46

RIGHT XXXXXX 47

 

Land Rover

Onelife Magazine

 

Le Magazine Onelife vous propose des articles inspirants qui vous permettent de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Land Rover a toujours symbolisé la liberté d’aller où vous voulez, faire ce que vous voulez. Le dernier numéro de ONELIFE met cette philosophie à l’honneur et vous emmène dans des aventures passionnantes aux quatre coins du globe : d’une petite ville indienne où règnent encore les Land Rover Series I et II, jusqu’aux plaines Irlandaises où Monty Halls profite de son Discovery en famille.

La bibliothèque

Octobre 2018
Avril 2018
Novembre 2017
Avril 2017
Octobre 2016

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.