Views
2 years ago

Avril 2017

  • Text
  • Rover
  • Velar
  • Nouveau
  • Premier
  • Coupe
  • Monde
  • Bonanza
  • Premiers
  • Voiture
  • Jaguar
Présentation du nouveau Range Rover Velar | Découvrez des résidences extraordinaires aux quatre coins du monde | Le chien: le meilleur ami de l’homme | Une virée aventureuse sur l’île de Skye | Le légendaire Bonanza de Beechcraft : le Defender des cieux

DES AILES AU-DESSUS DE

DES AILES AU-DESSUS DE WICHITA « LE SEUL ÉLÉMENT PERMETTANT DE SENTIR NOTRE VITESSE EST DE REGARDER LES CHAMPS DÉFILER 600 MÈTRES PLUS BAS » conduisait à la carrosserie en alu riveté du Land Rover – tout comme pour une carlingue. Léger, robuste et facile à assembler. Les Land Rover, tout comme le Bonanza, offrent des lignes et une prise en main qui restent largement caractéristiques, même si les deux ont depuis bénéficié d’évolutions significatives. La conception originale, le Model 35, disposait d’un « ruddervator », une queue en V particulière, qui combinait la gouverne de direction, la dérive et les gouvernes de profondeur dans une unité simple et légère. Les modèles suivants du Bonanza ont délaissé le ruddervator (définitivement abandonné en 1982) au profit d’une queue conventionnelle. La fin des années 60 vit aussi une modification significative avec le lancement par Beechcraft du Model 36, une version allongée du fuselage (25 cm), une évolution qui permettait d’accueillir 6 passagers au lieu de 4 pour le Model 35. Land Rover, de son côté, avait développé de la même manière un châssis allongé, qui passait de 80 pouces à 86 pouces, puis à 107 pouces pour un pickup, et, deux années plus tard, le premier modèle quatre portes. Dès le premier jour, c'est pourtant l’intérieur confortable du Bonanza qui lui a permis de se détacher de la concurrence. Les modèles actuels se rapprochent encore plus du Land Rover : magnifique cuir piqué, belle moquette et finitions impeccables. Les clients sont invités à venir assister à la construction de leur avion, en participant au choix des finitions parmi un vaste éventail de tissus et de couleurs. Prendre les commandes de son avion dans le Beechcraft Delivery Center et décoller dans son bijou flambant neuf, c’est une grande émotion. D’autant que vous suivez les pas de propriétaires prestigieux, tels que Gordon Cooper, l’un des astronautes du projet Mercury, qui a acheté son Bonanza au début des années 60. Sa robustesse et son pilotage sans chichis en ont aussi fait le favori d’aventuriers du bout du monde tels que Bill Odom qui a été le premier pilote à relier Hawaï au continent sur un avion léger en 1949, ou Peter Mack qui, en 1951, a fait le tour du monde à bord de son Bonanza, le « Friendship Flame ». À l'inverse de ses concurrents, la demande pour le Bonanza n’a jamais décliné. Au final, la recette de son succès est simple et pérenne : un avion robuste et confortable qui remplit sa mission sans bing bling et sans tracas, et, tout comme le Defender, sa réputation solide lui a assuré une popularité enthousiaste. Sa production de 18 000 exemplaires peut sembler modeste, mais dans le domaine de l’aviation, c’est considérable et proportionnellement comparable aux 2 millions de Defender sortis des chaînes de production de Solihull. Même si mon vol de deux heures à bord de l’appareil de démonstration n’avait aucune ambition sportive, on ressentait bien la hardiesse de l’avion lorsque le pilote Will Klein a mis les gaz et a lancé notre Beechcraft sur la piste de 2 500 m. En frôlant les 75 milles nautiques, nos roues quittaient le tarmac, nous relevions le train et virions vers l’est. Sans la magie de la navigation par GPS, il serait facile de se perdre. Le Kansas est plat et se déroule pratiquement jusqu’à l’infini. Seuls des parcs d’éoliennes viennent en briser la monotonie. Will Klein montre du doigt un vieux relais qui a été déserté suite à la multiplication des autoroutes qui nervurent le néant sous nos ailes. Ce relais est encore une destination populaire pour les pilotes locaux qui cherchent un prétexte pour voler. Tranquille, discret et stable, le puissant moteur de 9 litres ronronne à notre vitesse de croisière de 165 milles nautiques. Le seul élément permettant de sentir notre vitesse est de regarder les champs défiler 600 mètres plus bas. Le soleil disparaît et nous nous régalons à la vue des scintillements de Wichita à l’approche de la piste de Beech Field. Piloter de nuit un avion si léger est une expérience magique, presque mystique. Ces deux heures sont passées trop vite. En un clin d’œil, Will Klein allume les éclairages de la piste en tapotant sur le bouton de transmission de la radio. Les volets sont déployés, le train est sorti, et le Bonanza entame son approche à 75 milles nautiques pour un atterrissage tout en douceur. On comprend facilement pourquoi le Bonanza de Beechcraft n’a pas vieilli. Tout comme le Defender, la conception révolutionnaire et la robustesse du Bonanza lui ont procuré sa légende et son âme – ainsi qu’une longévité que jamais ses créateurs n’auraient pu imaginer. 64

L’écrivain Colin Goodwin (à droite) et le pilote maison Will Klein (à gauche) amènent le Bonanza sur son fief : les cieux infinis de Wichita. 65

 

Land Rover

Onelife Magazine

 

Le Magazine Onelife vous propose des articles inspirants qui vous permettent de parcourir le monde au travers de valeurs propres à Land Rover : le dépassement de soi et la découverte.

Les véhicules Land Rover franchissent sans cesse de nouveaux horizons afin de vous permettre de profiter au maximum du monde qui vous entoure. Le dernier numéro de Onelife vous offre cette philosophie chez vous, avec des témoignages poignants et de fascinantes photographies. Découvrez ces histoires passionnantes venues du monde entier, des éco-innovateurs en Chine aux tests de conduite en Grèce en passant par l'architecture moderniste en Allemagne.

La bibliothèque

Mai 2019
Octobre 2018
Avril 2018
Novembre 2017
Avril 2017
Octobre 2016

Jaguar Land Rover Limited: Registered office: Abbey Road, Whitley, Coventry CV3 4LF. Registered in England No: 1672070

Les chiffres fournis sont issus des tests officiels du fabricant conformément à la législation de l'UE. La consommation réelle d'un véhicule peut différer de celle atteinte lors de ces tests, et ces chiffres n'ont qu'une valeur de comparaison.